Etude - [INFOGRAPHIE] Le mal être des adolescents grandit
Infographie

Etude [INFOGRAPHIE] Le mal être des adolescents grandit

12.03.2015
  • Etude -  [INFOGRAPHIE] Le mal être des adolescents grandit-1

Il y a un peu moins d’un an l’OMS déclarait la dépression maladie numéro un chez les adolescents. Aujourd’hui, une grande enquête coordonnée par l'Unité Inserm 1178 « Santé mentale et santé publique » tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme sur le mal être des adolescents. Avec le pôle Universitaire de la Fondation Vallée, l’Inserm a souhaité dressé un état des lieux de l’adolescence aujourd’hui. L’enquête a interrogé en 2013, 15 235 jeunes scolarisés, âgés de 13 à 18 ans à l’aide d’auto-questionnaires. Parmi les thèmes explorés, l’étude a interrogé ces adolescents sur leur mal-être.

Les filles plus dépressives que les garçons

D’après l’étude, la dépression touche 16,8% des filles et 7% des garçons. Une différence de sexe qui se retrouve dans la proportion de jeunes « subdépressifs » ou légèrement déprimés : 33,6% de filles et 21,6% de garçons, des données en grande augmentation selon l’enquête. Augmentation aussi des tentatives de suicide, plus fréquentes qu’auparavant : 7,8% des jeunes en ont déjà effectué une, 3,7% plus d’une. De plus 38,9% des jeunes ont déjà pensé que « la vie ne valant pas la peine d’être vécue ». L’étude s’est alors penchée sur les « modalité de lutte » des adolescents lorsqu’ils étaient en situation de mal-être. La solution la plus privilégiée est l’isolement (74,5% pour les filles, 57,6% pour les garçons). « Ce qui pose le problème du repérage de leur mal-être par les autres, les amis ne représentant que la troisième ressource, derrière l’écoute de la musique (surtout les filles) ou les jeux vidéo (surtout les garçons) » précise l’étude.

[Infographie] : Les "modalités de lutte" des adolescents en situation de mal-être
 

Sur la consommation de substances psychoactives, l’enquête révèle que les filles consomment surtout du tabac (9,2% se disent accro, contre 7,8% des garçons) et les garçons plutôt de l’alcool avec 37,6% d’entre eux qui déclarent une « alcoolisation ponctuelle importante » dans le mois précédant l’enquête. 7,1% des sondés consomment aussi régulièrement du cannabis.

Concernant la sexualité, 10,7 % des garçons contre 4,2% des filles disent avoir eu des rapports sexuels avant l’âge de 13 ans.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
christian r Médecin ou Interne 12.03.2015 à 23h04

bonsoir, je comprends ces jeunes à qui on arrête pas de dire que leur train de vie sera plus faible que celles des parents, qu'ils changeront 3 fois de métier dans leur vie et qu'ils n’auront pas de Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Vincent Renard

[VIDEO] Congrès des généralistes enseignants « L'injonction d'obligation vaccinale fait le lit des mouvements antivaccins », selon le patron du CNGE

Congrès du CNGE jour 2. La grande plénière d'aujourd'hui est consacrée à un sujet qui agite l’opinion publique, le monde médical et le collège des généralistes enseignants : l’extension de l...2

[Vidéo] Une greffe de peau sur 95% du corps entre vrais jumeaux

[Vidéo] Une greffe de peau sur 95% du corps entre vrais jumeaux-0

  Ce n’est pas la première fois que l’on effectue une greffe de peau entre jumeaux homozygotes, mais jamais, une telle opération n’a... Commenter

Les déserts médicaux disparaîtront d'ici « 7 à 8 ans » sans conventionnement sélectif, prédit le Dr Philippe Vermesch (SML)

Philippe Vermesch

Invité à débattre de la désertification médicale mercredi sur Public Sénat, le Dr Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins... 5

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir