Sondage - [INFOGRAPHIE] A quoi vous sert internet ?
Infographie

Sondage[INFOGRAPHIE] A quoi vous sert internet ?

18.10.2014
  • Sondage - [INFOGRAPHIE] A quoi vous sert internet ? -1

Internet s’impose toujours plus comme un atout pour l’information et l’organisation des généralistes. Le dernier baromètre Cessim* confirme cette semaine que les médecins généralistes ont parfaitement intégré à leur exercice la notion 2.0, et savent l’utiliser à leur avantage.

95% des généralistes sont désormais internautes et ils tendent de plus en plus à diversifier les supports. Le bon vieil ordinateur est concurrencé par les smartphones, possédés à 73% par les généralistes, et les tablettes 60% (même si seulement 32% les utilisent pour le travail).

Priorité à l’information

L’usage qu’ils font d’internet souligne une chose : c’est un appui et une mine de connaissances essentielle dans leur exercice. 88% naviguent, en effet pour s’informer et 85% pour des motifs médicaux. Parmi les sites les plus régulièrement visités, on retrouve celui de l’Assurance Maladie (65%), les bases de données de médicaments (47%), ceux sur une pathologie (32%), ou encore ceux d’organismes institutionnels (31%) ou universitaires (24%).

Si la presse médicale reste la première source d’information (consultée régulièrement à 56%), les sites internet la rattrapent. Les généralistes sont 86% à utiliser les sites internet comme source d’information, de manière régulière (47%) ou occasionnelle (39%), et pour 65% d’entre eux, aussi souvent que la presse médicale, voire plus souvent (32%).
 

Une aide à l’organisation

Les nouvelles technologies leur prêtent main forte sur l’aspect pratique et organisationnel également. Ceux qui vont sur internet dans un cadre professionnel, le font à 68% pour des raisons administratives. Dans ce domaine, les nouveaux supports tels smartphones et tablettes ont l’avantage d’offrir notamment la mobilité. Au delà de la navigation internet, beaucoup y consultent, par exemple, leurs boîtes mail (77%), recherchent les coordonnées de confrères (62% pour les smartphones, 48% pour les tablettes) ou gèrent leur emploi du temps (47% pour les smartphones, 32% pour les tablettes). Déjà observé l’an passé, l’engouement des généralistes pour ces nouveaux outils qui leur permettent un gain de temps ne se dément donc pas.

 

 

crafts
 

Amandine Le Blanc
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Assistants : 100 généralistes disent non à « l'abattage » et proposent des pistes pour libérer du temps médical

La dernière séance de négociation conventionnelle sur les assistants médicaux a été la goutte de trop dans un vase déjà bien rempli. Une centaine de médecins généralistes a signé hier soir une...4

L’ANSM alerte sur les risques de deux anabolisants et brûleurs de graisse vendus sur Internet

corps

L’ANSM a identifié la présence de substances non autorisées et dangereuses pour la santé, le clenbutérol et le stanozolol, dans les... 1

400 généralistes salariés bientôt recrutés dans les déserts : pourquoi ReAGJIR y croit

Image d'illustration

Le recrutement des 400 postes de médecins généralistes dans les hôpitaux de proximité annoncé en septembre par le président de la... 1

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir