Etude MACSF - [INFOGRAPHIE] Pas si moroses que ça, les blouses blanches !
Infographie

Etude MACSF[INFOGRAPHIE] Pas si moroses que ça, les blouses blanches !

19.03.2014
  • Etude MACSF - [INFOGRAPHIE] Pas si moroses que ça, les blouses blanches !-1

    [INFOGRAPHIE] Pas si moroses que ça, les blouses blanches !


La positive attitude, leitmotiv des professionnels de santé ? A l’heure où les blouses blanchessont présentées comme les plus exposés au burn out et où le ras le bol semble poindre chez nombre d’entre eux, une étude de réalisée par la MACSF apporte une note d’optimisme.

En février 2013, en partenariat avec l’institut Enov Research, la MACSF a mené une étude sociétale sur un panel de 1503 professionnels de santé. Au menu de cette enquête on trouve notamment une foule de bonnes nouvelles sur le moral de ces professionnels. En effet, de ce côté là, contrairement à ce que l'on entend souvent dire, les clignotants sont au vert : 93% sont satisfaits de la vie qu’ils mènent (90% pour les médecins), 84% sont contents de leur exercice au quotidien (83% pour les médecins) et 86% sont optimistes quant à leur avenir professionnel (80% chez les médécins). Les professionnels de santé se déclarent donc globalement plus heureux au travail et dans la vie en générale que la moyenne des Français, selon les auteurs de l'enquête, qui relèvent une différence d'environ 10 points sur ces items avec la population générale.

Autre indice positif : ils estiment également avoir une bonne image auprès du grand public (87%). A noter que leur confiance dans le système de santé français est plus élevée (75%) que pour l’ensemble des Français  (59 %).
Marcel Kahn, directeur général de la MACSF, estime que cet optimisme général des professionnels de santé est « rassurant pour tous, soignants comme patients ». 

 

A côté de questions sur les nouvelles technologies, les produits financiers ou encore les études en médecine, l’étude se focalise également sur les libéraux de santé. Parmi les libéraux sondés 70% ont plus de 10 ans d’exercice. Et dans les raisons principales qui les poussent à exercer en libéral on trouve sans surprise l’autonomie suivie du contact privilégié avec les patients et de la gestion de l’emploi du temps.

Ils regrettent un manque d’accompagnement juridique et administratif à leur installation et de manière générale un manque de conseil (financier, informatique, professionnel) au début de leur exercice en libéral. Pour les non libéraux, l’envahissement de la vie personnelle par la vie professionnelle, les charges administratives ou une charge de travail trop important, sont les freins principaux évoqués à un passage en libéral.

Reste que globalement, chacun semble satisfait de son mode d'exercice : 96% des libéraux, 78% des salariés et 68% des professionnels en exercice mixte souhaitent conserver leurs conditions d'exercice actuelles.

 

Amandine Le Blanc
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 5 Commentaires
 
ALAIN G Médecin ou Interne 20.03.2014 à 12h22

Nous exerçons effectivement un très beau métier et c est cette réalité dont nous devons parler surtout auprès des jeunes étudiants au lieu de constamment démolir le moral des troupes en ne Lire la suite

Répondre
 
MARC M Médecin ou Interne 19.03.2014 à 22h42

75% confiants dans notre système de santé .... càd: 75% qui vont au devant des très très grosses désillusions

Répondre
 
sawsan s Médecin ou Interne 20.03.2014 à 16h22

D'accord avec vous

Répondre
 
GEORGES D Médecin ou Interne 19.03.2014 à 21h10

Rappelons ppour plus d'objectivité que la MACSF est une émanation de la CSMF, syndicat pour lequel tout va bien, et qui en ce moment,t est en perte de vitesse devant les revendications fortes des Lire la suite

Répondre
 
christine l Médecin ou Interne 21.03.2014 à 15h34

Bien d'accord c'est un satisfecit peu crédible ; notre profession est massacrée, paupérisée, malmenée tous les jours par les pouvoirs publics et la CSMF, MG France et la SMF en sont largement Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Harcèlement

86 % des internes victimes de sexisme, 1 sur 10 de harcèlement sexuel

L’heure est à la dénonciation des comportements sexistes et du harcèlement, mais les internes en médecine n’ont pas attendu l’affaire Weinstein pour s’en préoccuper. En septembre dernier, l...4

Thyrofix, une cinquième spécialité à base de lévothyroxine disponible dès décembre

Pharmacie

Après le Lévothyrox, l’Euthyrox, la L-Thyroxin Henning, et L-Thyroxine Serb en gouttes voilà le Thyrofix. Dans un communiqué publié ce... 6

Le Sénat a peu retouché le PLFSS 2018 qui sera soumis au vote mardi

Sénat

En attendant le vote solennel de mardi, les sénateurs ont bouclé l'examen en première lecture du projet de loi de financement de la... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir