Un programme lancé au Japon pour détecter des cancers par tests sanguins

Un programme lancé au Japon pour détecter des cancers par tests sanguins

19.08.2014
  • Un programme lancé au Japon pour détecter des cancers par tests sanguins - 1

    Un programme lancé au Japon pour détecter des cancers par tests sanguins

Le Centre national du cancer au Japon espère développer d'ici à cinq ans une méthode permettant de diagnostiquer à un stade précoce 13 types de cancer par un simple test sanguin, a-t-il annoncé cette semaine. Le test repose sur la vérification de la présence dans le sang de micro-acides ribonucléiques (microARN), dont l'augmentation est supposée signaler le développement d'un cancer. Ce projet de 7,9 milliards de yens (57 millions d'euros) est censé contribuer au dépistage des cancers du sein, de l'estomac, de l'oesophage, du poumon, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, du côlon, de l'ovaire, de la prostate et de la vessie. L'Organisation japonaise des nouvelles énergies et technologies industrielles (Nedo), qui est à l’origine de ce projet, estime qu’il pourrait aussi aider à détecter précocement des pathologies dégénératives dont la maladie d'Alzheimer.

Plusieurs équipes de recherche en Europe et aux Etats-Unis s'intéressent aussi au rôle des microARN dans les cas de divers cancers, mais les chercheurs nippons espèrent pouvoir avancer plus loin dans les investigations qui n'ont pas encore abouti à la réalisation d'un test commercial. Le programme est mené avec la participation de plusieurs entreprises, dont Toray Industries et Toshiba. Il s'appuiera sur les données de 65.000 patients fournies par le Centre national du cancer.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 3

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir