Hemoccult : les deux tiers des 50-74 ans boudent toujours le test

Hemoccult : les deux tiers des 50-74 ans boudent toujours le test

28.04.2014
  • Hemoccult : les deux tiers des 50-74 ans boudent toujours le test - 1

Les Français restent très réticents à faire le test de dépistage du cancer colorectal confirme un sondage Ifop rendu public lundi. Réalisé pour le compte de l'association France-Côlon, cette enquète fait pourtant apparaître une bonne connaissance des cancers du côlon et du rectum : 95% des personnes interrogées ont entendu parler de ce cancer, plus des trois-quarts connaissent les principaux facteurs de risques, 90% pensent qu'il se soigne et 86% qu'il se dépiste facilement.

Pour autant, seulement 31% des Français âgés de 50 à 74 ans font le test Hemoccult. "Dans la pratique, le passage à l'acte de dépistage ne se fait pas, probablement parce que le test actuel n'est pas très agréable à faire" reconnaît Jean-Louis Bertou, le fondateur de l'association France-côlon qui milite comme de nombreux gastroentérologues pour l'arrivée du nouveau test "immunologique" plus facile à réaliser (un prélèvement suffit) et plus sensible que le test actuel.

Par ailleurs, pour mieux connaître le vécu des malades au quotidien, l'association a par ailleurs décidé de lancer une grande étude nationale auprès des malades à partir du mois de mai. Elle sera diffusée dans tous les services de gastroentérologie et accessible en ligne sur le site www.association-france-colon.fr.

Sondage réalisé du 14 au 17 avril auprès d'un échantillon de 1.050 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, par questionnaire auto-administré en ligne selon la méthode des quotas.
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 28.04.2014 à 22h24

Le "shitty birthday present", comme l'appelle l'un de mes patients né à Londres...

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir