Hemoccult : les deux tiers des 50-74 ans boudent toujours le test

Hemoccult : les deux tiers des 50-74 ans boudent toujours le test

28.04.2014
  • Hemoccult : les deux tiers des 50-74 ans boudent toujours le test - 1

    Hemoccult : les deux tiers des 50-74 ans boudent toujours le test

Les Français restent très réticents à faire le test de dépistage du cancer colorectal confirme un sondage Ifop rendu public lundi. Réalisé pour le compte de l'association France-Côlon, cette enquète fait pourtant apparaître une bonne connaissance des cancers du côlon et du rectum : 95% des personnes interrogées ont entendu parler de ce cancer, plus des trois-quarts connaissent les principaux facteurs de risques, 90% pensent qu'il se soigne et 86% qu'il se dépiste facilement.

Pour autant, seulement 31% des Français âgés de 50 à 74 ans font le test Hemoccult. "Dans la pratique, le passage à l'acte de dépistage ne se fait pas, probablement parce que le test actuel n'est pas très agréable à faire" reconnaît Jean-Louis Bertou, le fondateur de l'association France-côlon qui milite comme de nombreux gastroentérologues pour l'arrivée du nouveau test "immunologique" plus facile à réaliser (un prélèvement suffit) et plus sensible que le test actuel.

Par ailleurs, pour mieux connaître le vécu des malades au quotidien, l'association a par ailleurs décidé de lancer une grande étude nationale auprès des malades à partir du mois de mai. Elle sera diffusée dans tous les services de gastroentérologie et accessible en ligne sur le site www.association-france-colon.fr.

Sondage réalisé du 14 au 17 avril auprès d'un échantillon de 1.050 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, par questionnaire auto-administré en ligne selon la méthode des quotas.
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

ROSP : Top départ pour votre déclaration, attention aux indicateurs modifiés

Pour les généralistes, l'heure est venue de remplir ses indicateurs de rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) clinique et du forfait structure pour 2018. Après les déboires de l'an...Commenter

Implants files, le manifeste de sept associations en faveur d'une AMM pour les dispositifs médicaux à risque

incontinence urinaire schéma pelvis

Dans le sillage de l’enquête Implants Files, sept associations de malades, d’usagers et médicales (AIDES, France Assos Santé, Ligue... Commenter

3 millions de DMP ouverts, plastronne l'Assurance maladie

DMP

Et si cette fois, c’était la bonne ? Cinq semaines après avoir relancé le dossier médical partagé (DMP), l’Assurance maladie a annoncé... Commenter

URGENCES EN DERMATOLOGIE Abonné

Dermatologie

On distingue plusieurs catégories d'urgence dermatologique. La première doit faire redouter le début d'une urgence vitale, souvent de... Commenter

PATHOLOGIES DU CUIR CHEVELU Abonné

Psoriasis

Les atteintes du cuir chevelu sont un motif de consultation récurrent. Elles altèrent la qualité de vie des patients. Il peut s’agir de... Commenter

A découvrir