Les autotests de dosage de PSA interdits en France
Brève

Les autotests de dosage de PSA interdits en France

21.09.2012

L'agence du médicament a annoncé jeudi l'interdiction des autotests de dosage du PSA. «Il s'agit, précise l’ANSM, d'une décision de précaution destinée à assurer la cohérence des pratiques et recommandations nationales relatives au diagnostic précoce du cancer de la prostate en France», explique l'agence. Si le dosage est en principe réalisé sur prescription médicale, deux autotests de dosage du PSA, produits par les sociétés Vedala et Nanorepo, étaient commercialisés en France depuis l'an dernier. Des autotests sont également vendus sur internet.

En avril dernier, la HAS a rendu un avis concluant que le dépistage du cancer de la prostate par dosage de PSA ne se justifiait pas, même pour les hommes à risque. L’ANSM reprend en substance ce raisonnement pour justifier l’interdiction des auto-tests, soulignant que le dosage du PSA «ne permet pas, à lui seul, d'établir le diagnostic du cancer de la prostate et ne doit donc être utilisé que dans le cadre d'une stratégie globale de diagnostic de ce cancer, en association avec d'autres examens, à l'initiative d'un médecin et en fonction de chaque situation individuelle».

L'INCa prépare pour sa part un guide destiné aux professionnels de santé «permettant d'informer au mieux les hommes souhaitant s'engager dans un dépistage individuel du cancer de la prostate». Le guide qui devrait être disponsible à la fin de l'année «portera sur la balance entre les bénéfices potentiels et les risques d'un dépistage par dosage du PSA, les complications des explorations et leur fréquence, le risque de sur-diagnostic et de sur-traitement qui en découle, les différents traitements utilisés actuellement et leurs effets secondaires et séquelles potentielles», précise l'ANSM.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...10

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 2

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir