Les autotests de dosage de PSA interdits en France
Brève

Les autotests de dosage de PSA interdits en France

21.09.2012

L'agence du médicament a annoncé jeudi l'interdiction des autotests de dosage du PSA. «Il s'agit, précise l’ANSM, d'une décision de précaution destinée à assurer la cohérence des pratiques et recommandations nationales relatives au diagnostic précoce du cancer de la prostate en France», explique l'agence. Si le dosage est en principe réalisé sur prescription médicale, deux autotests de dosage du PSA, produits par les sociétés Vedala et Nanorepo, étaient commercialisés en France depuis l'an dernier. Des autotests sont également vendus sur internet.

En avril dernier, la HAS a rendu un avis concluant que le dépistage du cancer de la prostate par dosage de PSA ne se justifiait pas, même pour les hommes à risque. L’ANSM reprend en substance ce raisonnement pour justifier l’interdiction des auto-tests, soulignant que le dosage du PSA «ne permet pas, à lui seul, d'établir le diagnostic du cancer de la prostate et ne doit donc être utilisé que dans le cadre d'une stratégie globale de diagnostic de ce cancer, en association avec d'autres examens, à l'initiative d'un médecin et en fonction de chaque situation individuelle».

L'INCa prépare pour sa part un guide destiné aux professionnels de santé «permettant d'informer au mieux les hommes souhaitant s'engager dans un dépistage individuel du cancer de la prostate». Le guide qui devrait être disponsible à la fin de l'année «portera sur la balance entre les bénéfices potentiels et les risques d'un dépistage par dosage du PSA, les complications des explorations et leur fréquence, le risque de sur-diagnostic et de sur-traitement qui en découle, les différents traitements utilisés actuellement et leurs effets secondaires et séquelles potentielles», précise l'ANSM.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Agnès Buzyn et Thomas Mesnier

Consultations sans RDV, numéro unique, visite revalorisée : la recette d'un député pour désengorger les urgences

Que faire pour répondre à la demande de soins non programmés et désengorger les services d'urgence ? Le jeune député LREM de Charente Thomas Mesnier a rendu aujourd’hui son rapport sur le sujet à...11

Après un AIT, le risque d'accident cardio-vasculaire grave dure au moins 5 ans

AVC

Une étude épidémiologique observationnelle internationale de registre pilotée par l’équipe du Pr Pierre Amarenco (chef du service de... Commenter

Dans la Manche, le ton monte entre la CPAM et les syndicats de médecins qui boycottent les CPL

Eclair

Dans la Manche, le torchon brûle entre les syndicats de médecins libéraux et la caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM). A la suite d'un... 1

Cardiologie connectée L'HTA "3.0" Abonné

Automesure

Si l'efficacité de l'automesure tensionnelle ne fait plus de doute pour le diagnostic d'HTA et son suivi, quels bénéfices apporte la... Commenter

ORL LA SINUSITE D'ORIGINE DENTAIRE Abonné

0

C'est l'analyse sémiologique fine d'une cacosmie nauséabonde d'une rhinorrhée unilatérale sans fièvre qui fait évoquer la rupture d'un... 1

A découvrir