180 000 euros pour un testicule enlevé par erreur
Brève

180 000 euros pour un testicule enlevé par erreur

01.04.2010

Un homme auquel les médecins avaient enlevé par erreur dans un hôpital de Vérone (nord) un testicule sain a obtenu 180.000 euros de dommages-intérêts, rapporte mercredi le quotidien local L'Arena di Verona. Selon le journal, les médecins avaient diagnostiqué au jeune homme, âgé de 27 ans à l'époque des faits, il y a six ans, une tumeur sur le testicule gauche et avaient décidé de l'opérer. Le chirurgien qui l'a opéré a enlevé cependant par erreur le testicule droit qui était sain. Le tribunal a condamné l'hôpital et le médecin à payer les 180.000 euros.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

vaccins

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit... 2

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... 11

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir