Faut-il supprimer les certificats de non contre-indication à la pratique sportive pour les mineurs ?
Débat

Faut-il supprimer les certificats de non contre-indication à la pratique sportive pour les mineurs ?

30.09.2019

Pour simplifier l'accès à la pratique sportive pour les mineurs, le PLFSS 2020 prévoit de supprimer le certificat de non contre-indication pour les sports « sans contrainte particulière »Le gouvernement estime en effet que les vingt consultations obligatoires de suivi de l'enfant, mises en place dans le PLFSS 2019, « permettront désormais l’examen régulier par le médecin de l’aptitude des enfants à̀ la pratique sportive »
Si la mesure était adoptée, une déclaration du représentant légal de l'enfant, signalant que l'enfant a bien vu le médecin dans le cadre de ces examens, suffirait. Cette mesure de simplification concernerait 6 millions de mineurs licenciés en France.
Pensez-vous que cette mesure est justifiée ? Ou estimez-vous que ces certificats sont indispensables ?

Oui : 34%
Non : 41%
C'est plus compliqué que ça : 25%
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Tribunal

Une généraliste condamnée à 3 mois de prison avec sursis pour « imprudence » après le décès d’un patient

Sept ans après avoir prescrit un anti-inflammatoire qui s’est avéré fatal à l’un de ses patients, une généraliste de Lalinde (Dordogne) a été reconnue coupable « d’homicide involontaire » et...1

Reprise de dette, crédits et primes : le gouvernement veut acheter la paix sociale à l’hôpital

Édouard Philippe

Quelques mois après le plan de refondation des urgences, le gouvernement dégaine cette fois-ci un « plan d’urgence pour l’hôpital » pour... 2

[Appel à témoignages] La notation des médecins en ligne impacte-t-elle votre exercice ?

Notation

Pour un futur dossier, Le Généraliste souhaite savoir si la possibilité pour les patients de vous noter en ligne a des conséquences sur... Commenter

Urologie LA DYSFONCTION ÉRECTILE RÉSISTANTE AUX IPDE-5 Abonné

Dysfonction érectile

La mise sur le marché du Viagra en 1998, puis d’autres inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5) a révolutionné la prise en... Commenter

PNEUMONIE, PAC OU PAS PAC ? Abonné

Pneumonie

Avec une incidence de 4,7/1 000 personnes/an, la pneumonie est une pathologie relativement fréquente en soins primaires. à l’occasion de la... Commenter

A découvrir