Les kinés devraient-ils être en accès direct pour les entorses ?
Débat

Les kinés devraient-ils être en accès direct pour les entorses ?

06.09.2019

Les Français pourront-ils bientôt zapper la case médecin pour accéder directement à un kinésithérapeute en cas d'entorse ? C'est ce qu'a proposé fin août le député urgentiste Thomas Mesnier (LREM) dans le but de désengorger les urgences. Selon lui, les entorses de chevilles « représentent deux des 21 millions de passages par an » dans les services hospitaliers.
« Aujourd’hui, si vous vous tordez la cheville sur le trottoir, vous ne pouvez pas aller voir le kiné qui pourrait vous traiter. On peut envisager qu’on débloque ce verrou-là pour que vous puissiez aller le voir directement sans passer par les urgences. Il pourrait très bien vous prendre en charge », a confié le député sur France Inter.
Cette nouvelle piste de partage de compétences, après la « prescription » pharmaceutique et la délégation de la vaccination anti-grippale, va-t-elle dans le bon sens, selon vous ? Ou s'agit-il d'une entorse inacceptable au parcours de soins ?
 

Oui : 20%
Non : 58%
C'est plus compliqué que ça : 22%
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Edouard Philippe

Violences conjugales : Édouard Philippe prudent sur une levée du secret médical

Fin octobre, un des groupes de travail du Grenelle contre les violences conjugales a préconisé une évolution du secret médical. Elle permettrait aux professionnels de santé de signaler plus...Commenter

Près d'un généraliste sur deux refuse d'être médecin traitant de nouveaux patients

.

La pénurie de médecins généralistes joue sur l'accès à un médecin traitant. Une enquête menée en juin dernier par Que Choisir auprès de 2... 11

[Appel à témoignages] La notation des médecins en ligne impacte-t-elle votre exercice ?

Notation

Pour un futur dossier, Le Généraliste souhaite savoir si la possibilité pour les patients de vous noter en ligne a des conséquences sur... 8

Pédiatrie LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON DE MOINS DE 12 MOIS Abonné

Bronchiolite

Les toutes dernières recos de la HAS démédicalisent la prise en charge de la bronchiolite. Exit notamment la kinésithérapie respiratoire.... Commenter

PNEUMONIE, PAC OU PAS PAC ? Abonné

Pneumonie

Avec une incidence de 4,7/1 000 personnes/an, la pneumonie est une pathologie relativement fréquente en soins primaires. à l’occasion de la... Commenter

A découvrir