Le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer va-t-il perturber la prise en charge des patients ?
Débat

Le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer va-t-il perturber la prise en charge des patients ?

01.06.2018

A compter du 1er août, les médicaments anti-Alzheimer, jugés insuffisamment efficaces et potentiellement risqués, ne seront plus remboursés. La mesure concerne quatre médicaments (Aricept, Ebixa, Exelon, Reminyl) et leurs génériques qui étaient jusque-là remboursés à hauteur de 15 % par l'Assurance maladie.

En octobre 2016, devant l'inquiétude d'associations de malades, la ministre de la Santé de l'époque, Marisol Touraine, s'était refusée à suivre l'avis de la commission de transparence de la Haute autorité de santé (HAS) qui avait jugé que tous ces médicaments avaient « un intérêt médical insuffisant pour justifier leur prise en charge » et qui pointait « l'existence d'effets indésirables potentiellement graves ».

Agnès Buzyn a donc tranché après que la Haute Autorité de Santé (HAS) a présenté un protocole de soins élaboré par les scientifiques en lien avec les associations de patients.

La décision de déremboursement des traitements est critiquée par l'association France Alzheimer qui la juge « infondée et dangereuse». « Au-delà de la question de l'efficacité, la prescription des médicaments participait grandement à maintenir un lien thérapeutique entre le médecin et le patient », a-t-elle fait valoir.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Estimez-vous que cette décision est susceptible de compliquer la prise en charge des 850 000 à 1,2 million de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer en France selon les estimations ?

Oui : 25%
Non : 61%
C'est plus compliqué que ça : 15%
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les médecins s'inquiètent que les pharmaciens soient autorisés à prescrire des médicaments

Les pharmaciens d'officine seront-ils bientôt habilités à délivrer certains médicaments à la place du généraliste ? L'examen du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) se...16

Non la médecine libérale n'est pas morte : la Carmf réplique à Jean-Paul Delevoye

.

La Caisse autonome de retraite des médecins français (Carmf) n'a pas apprécié d'entendre Jean Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme... 2

La nomination au Conseil d'Etat du Pr Yves Lévy, époux d'Agnès Buzyn, fait polémique

.

Le Pr Yves Lévy, époux de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, vient de quitter officiellement la présidence de l'Inserm. Le 12 octobre, il... 2

Pédiatrie L'ENFANT ET LES ÉCRANS Abonné

Enfant ecran

Les médecins ont un rôle important de conseil auprès des parents quant à l'utilisation et à la vigilance face aux éventuels effets négatifs... Commenter

Thérapeutique PRESCRIRE OU NON DES STATINES CHEZ LE SUJET ÂGÉ Abonné

personne age

Ce travail espagnol publié dans le BMJ soulève un problème quotidien de l’initiation d’une statine chez un sujet âgé en prévention... Commenter

A découvrir