Courrier des lecteurs - « Les plus belles heures de la médecine de ville »

Courrier des lecteurs« Les plus belles heures de la médecine de ville »

10.01.2020

J’ai bien apprécié les propos de mon confrère, le Dr Bouniol (n° 2891), dont je partage l’enthousiasme. J’ai envie de partager mon expérience d’un peu plus de 40 ans d’exercice.

Ayant connu des débuts difficiles à cause de la pléthore de médecins installés avec une concurrence malsaine, des patients exigeants, de la nécessité d’assurer des gardes y compris la nuit, des actes impayés... je peux dire aujourd’hui que je vis les plus belles heures de la médecine de ville.

L’argument de la jeune génération pour ne pas s’installer – refus des horaires excessifs, absence de vie familiale – est péjoratif pour la génération précédente. Et faux, puisque les conditions d’exercice ont bien changé, le nombre élevé de retraités actifs en est la plus belle illustration. Les concurrents de l’époque sont devenus des potes, souvent réunis autour d’un bon repas.

Je travaille sans rendez-vous et je fais, le matin, les visites à domicile. Les patients apprécient cette spontanéité et le manifestent régulièrement. 

Il faut une bonne formation médicale, très spécifique, avec des stages d’interne en périphérie, des stages chez le praticien... certainement différents de ceux du CHU. Il faut aussi une formation relationnelle, qui s’acquiert dans ce contexte. 

J’encourage les médecins à s’installer. La médecine générale est la solution à la plupart des problèmes que nous connaissons en médecine : surcharge des urgences, déficits budgétaires, burn-out, délais de rdv délirants... 

Il faut que les politiques prennent le problème à bras-le-corps, comme ils l’ont toujours promis sans jamais l’avoir jamais fait. Il faut que les médecins assument leurs tâches pour imposer leurs conditions.

Je reprendrais le slogan de mon confrère nîmois : « Jeunes médecins, installez-vous », et je dirais même « Imposez-vous ! » Vive la médecine générale !

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Jacques Bonnaud, Marseille (Bouches-du-Rhône)
Source : Le Généraliste n°2894

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Passation Buzyn-Véran

« Quitter ce ministère est un déchirement » : Buzyn très émue passe le témoin à Véran

« C’est avec une grande émotion que je quitte le ministère des Solidarités et de la Santé pour mener la campagne des élections municipales à Paris ». La voix tremblante, submergée par l'émotion,...13

Retraite : la réforme examinée à l'Assemblée, les médecins rappellent leurs exigences Abonné

Assemblée nationale

Après des semaines de contestation dans la rue, à laquelle ont pris part certains médecins, la bataille autour de la réforme des retraites... Commenter

Les généralistes déplorent le départ précipité de Buzyn mais accueillent Véran avec bienveillance

.

Le remaniement ministériel surprise intervenu ce week-end, après l'affaire de la sextape de l'ex-candidat LREM à la mairie de Paris... 11

Virologie GRIPPE : L'OSELTAMIVIR, QUEL BÉNÉFICE ? Abonné

Tamiflu

L’oseltamivir, indiqué dans le traitement précoce de la grippe ou sa prophylaxie, est peu utilisé en médecine générale. Un essai randomisé... Commenter

Pédiatrie ÉVALUER LES TROUBLES DES APPRENTISSAGES SCOLAIRES Abonné

Enfant

Beaucoup d’enfants présentent des difficultés dans leurs apprentissages scolaires. Généralement, ce sont les enseignants qui alertent les... Commenter

A découvrir