Courrier des lecteurs - Conversation entre le Dr Geek et le Dr Vieuxjeu

Courrier des lecteursConversation entre le Dr Geek et le Dr Vieuxjeu

28.06.2019

Conversation entre le Dr Geek et le Dr Vieuxjeu à la cafétéria où ils déjeunent :

- Dr Vieuxjeu : « Qu’est-ce que tu as fait, ce matin ? »

- Dr Geek : « J’ai fait de la consultation par télémédecine ! »

- Dr Vieuxjeu : « Ah oui ! Et comment ça se passe en réalité ? »

- Dr Geek : « J’avais bloqué ma matinée pour ne pas être dérangé. J’ai vérifié que tout était en ordre : connexion Internet, vidéotransmission, messagerie sécurisée (pas Apicrypt, l’autre), retrouver les mots de passe, ouvrir le dossier patient et y jeter un coup d’œil. Ensuite, j’ai établi la communication et j’ai continué le check-up : identité, localisation géographique (des fois qu’il soit allé passer son arrêt de travail en Guadeloupe), numéro de téléphone. Tu dois aussi prouver ton identité pour éviter que des pervers aillent se rincer l’œil en se faisant passer pour un médecin. Après, c’est comme sur un tournage cinématographique : il faut vérifier la netteté des images, pas trop claires, pas trop sombres ; la balance des couleurs parce qu’en cas de subictère conjonctival, un spectre des couleurs mal réglé, ce n’est pas évident. La vraie consultation a pu commencer. C’est comme une communication téléphonique, mais en plus tu as la tête de ton client. »

- Dr Vieuxjeu : « Rien que la tête ? Je ne vois pas bien l’avantage par rapport au téléphone ! »

- Dr Geek : « Mais non ! Il peut te montrer d’autres parties de son corps. Mais il y a des limites : c’était un diabétique avec une balanoposthite. Il voulait absolument me montrer sa verge, mais j’ai refusé. Imagine que la secrétaire rentre à ce moment. J’étais bon pour me retrouver avec la réputation de surfer sur des sites pornos, sous prétexte de faire de la télémédecine. »

- Dr Vieuxjeu : « Mais il y a bien des cas où tu aimerais bien avoir ton patient « in vivo ». Pour un prostatique par exemple. »

- Dr Geek : « Ah ! C’est vrai que le TR par internet, ça n’est pas encore possible. Mais on y travaille ! Ils vont mettre au point un index bionique connecté et tu auras toutes les sensations sur ton propre index. Et à la fin, si tu es sûr de ton diagnostic, tu fais comme pour une consultation classique : ordonnance, lettre au spécialiste, tenue du ou des dossiers. Mais il faut aussi enregistrer la consultation. Comme preuve lors du procès que tu risques d’avoir parce que rétrospectivement, un tel cas ne relevait pas de la télémédecine mais d’une consultation à "la papa". »

- Dr Vieuxjeu : « Mais tout ça me paraît terriblement chronophage, comme on dit maintenant ! J’espère que les honoraires sont en conséquence. »

- Dr Geek : « Non, c’est 25 euros. »

- Dr Vieuxjeu : « Et tu en as fait combien ce matin ? »

- Dr Geek : « Une, et je viens de terminer juste pour déjeuner. »

- Dr Vieuxjeu « Alors c’est moi qui règle l’addition, parce qu’une fois déduits les frais de ton cabinet plus les logiciels, les frais de la maintenance informatique, etc., tu n’as pas gagné de quoi te payer un déjeuner, à moins de ne prendre qu’un radis ! »

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr François Margolliet, généraliste retraité
Source : Le Généraliste n°2878

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Med

Industrie pharmaceutiquePénuries de médicaments : des failles à tous les étages

Casse-tête infernal pour les prescripteurs, risque d’inobservance ou de rupture thérapeutique, les pénuries et les tensions d’approvisionnement en médicaments se sont multipliées par 20 en dix ans....1

En direct des rencontres nationales de ReAGJIR [VIDÉOS] Télémédecine, assistants, études... Les jeunes partagent leur vision de la médecine générale

Poster

Les rencontres nationales du syndicat ReAGJIR (jeunes installés et remplaçants) se tenaient jeudi et vendredi au palais des congrès de... Commenter

Les doyens craignent de ne pas pouvoir mettre en place les réformes des études médicales

Amphithéâtre

Alors qu'elle alerte « depuis de nombreux mois le Gouvernement sur le déclin de l’hôpital public et plus particulièrement des CHU »... 1

DU TRI DANS LES ANTI-POUX Abonné

Pou

Le Groupe infectiologie dermatologique et infections sexuellement transmissibles (GR/IDIST) de la Société française de dermatologie (SFD)... Commenter

Gynécologie L’AMÉNORRHÉE Abonné

IRM ovaires

L’aménorrhée est une situation qui fait intervenir des notions gynécologiques, endocriniennes, nutritionnelles, psychologiques et parfois... Commenter

A découvrir