Courrier des lecteurs - La saga des Sartans

Courrier des lecteursLa saga des Sartans

25.01.2019

Il y a plusieurs mois de cela, nous avons été alertés par la presse médicale des problèmes liés à la fabrication des génériques du valsartan.

L’ANSM et les sociétés savantes médicales se sont alors épanchées sur ce réel problème pour donner des consignes d’administration.

Ainsi, il a été recommandé de ne plus initier de traitement par valsartan ou associations avec cette molécule aux nouveaux patients, et de ne réserver cette prescription qu’aux patients nécessitant impérativement du valsartan.

La réalité, malheureusement, est bien différente.

Nous devons faire face à une pénurie de valsartan pour l’ensemble de nos patients, et nous nous voyons contraints de substituer cette molécule pour la totalité d’entre eux.

Or, un équilibre de la tension artérielle est parfois difficile à obtenir, et le choix de la molécule parfois cornélien (et ce même si un organigramme a été diffusé par l’ANSM à cet effet).

Outre l’efficacité du traitement antihypertenseur, le généraliste doit faire face : au stress du patient, au fait qu’en substituant il faut attendre quelques semaines avant d’obtenir un résultat sur la tension, la gestion d’effets secondaires…

Bref, le praticien doit s’armer de patience pour gérer certains patients, et se voit contraint de rallonger ses plages de rendez-vous pour ces derniers.

Par manque de chance, nous apprenons que l’irbésartan va connaître la même mésaventure.

Allons-nous nous acheminer vers une rupture quasi-totale des stocks de sartans ?

Ne serait-il pas plus logique dans cette histoire d’effectuer des contrôles plus stricts dans les entreprises pharmaceutiques produisant les génériques en Asie ; contrôles qui induiront un surcoût à cette production bien entendu ?

Tout cela pour dire que la santé a un prix pour nos décideurs, mais attention les électeurs sont aussi les patients !

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Pierre Frances, Banyuls-sur-mer (Pyrénées-Orientales)
Source : Le Généraliste n°2858

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...Commenter

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir