Courrier des lecteurs - La saga des Sartans

Courrier des lecteursLa saga des Sartans

25.01.2019

Il y a plusieurs mois de cela, nous avons été alertés par la presse médicale des problèmes liés à la fabrication des génériques du valsartan.

L’ANSM et les sociétés savantes médicales se sont alors épanchées sur ce réel problème pour donner des consignes d’administration.

Ainsi, il a été recommandé de ne plus initier de traitement par valsartan ou associations avec cette molécule aux nouveaux patients, et de ne réserver cette prescription qu’aux patients nécessitant impérativement du valsartan.

La réalité, malheureusement, est bien différente.

Nous devons faire face à une pénurie de valsartan pour l’ensemble de nos patients, et nous nous voyons contraints de substituer cette molécule pour la totalité d’entre eux.

Or, un équilibre de la tension artérielle est parfois difficile à obtenir, et le choix de la molécule parfois cornélien (et ce même si un organigramme a été diffusé par l’ANSM à cet effet).

Outre l’efficacité du traitement antihypertenseur, le généraliste doit faire face : au stress du patient, au fait qu’en substituant il faut attendre quelques semaines avant d’obtenir un résultat sur la tension, la gestion d’effets secondaires…

Bref, le praticien doit s’armer de patience pour gérer certains patients, et se voit contraint de rallonger ses plages de rendez-vous pour ces derniers.

Par manque de chance, nous apprenons que l’irbésartan va connaître la même mésaventure.

Allons-nous nous acheminer vers une rupture quasi-totale des stocks de sartans ?

Ne serait-il pas plus logique dans cette histoire d’effectuer des contrôles plus stricts dans les entreprises pharmaceutiques produisant les génériques en Asie ; contrôles qui induiront un surcoût à cette production bien entendu ?

Tout cela pour dire que la santé a un prix pour nos décideurs, mais attention les électeurs sont aussi les patients !

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Pierre Frances, Banyuls-sur-mer (Pyrénées-Orientales)
Source : Le Généraliste n°2858

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Marianne Cinot

Entretien avec le nouveau porte-voix des internes de médecine générale Marianne Cinot : « Les jeunes arrivent mais il faut leur laisser le temps de se former »

Réunie ce week-end à Clermont-Ferrand en conseil d’administration, l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (Isnar-IMG) a élu son nouveau bureau....Commenter

Campagne 2019 de vaccination antigrippale : cibler les femmes enceintes, les jeunes seniors et les professionnels de santé

Vaccination

Lors du lancement officiel de la campagne de la vaccination contre la grippe saisonnière 2019-2020 au ministère de la Santé, les objectifs... 1

[Enquête] Généralistes, connaissez-vous les compétences des autres professionnels de santé ?

Enquête

Alors que la médecine générale traverse une crise démographique sans précédent, les pouvoirs publics veulent encourager les délégations de... 5

LE CNGE S’EN PREND À L’ALCOOL Abonné

Verre de vin

Après son avis de juin dernier sur le repérage nécessaire des usages d’alcool à risque, le conseil scientifique du CNGE poursuit cet... Commenter

Pédiatrie ÉVALUER ET TRAITER LA DOULEUR DE L'ENFANT Abonné

Echelle douleur

En 20 ans, la reconnaissance et la prise en charge de la douleur l’enfant ont fait des progrès considérables. L’arsenal thérapeutique... Commenter

A découvrir