Courrier des lecteurs - « Nous ne sommes pas des lombrics ! »

Courrier des lecteurs« Nous ne sommes pas des lombrics ! »

23.11.2018

Installé seul, avec une secrétaire à temps plein qui aide les patients dans plusieurs domaines (essentiellement des personnes âgées), je pensais bénéficier du volet du forfait structure relatif à « l'investissement pour de nouveaux services aux patients ». En effet, ma secrétaire met en contact certains patients avec les kinés ou les infirmières, les dirige vers les spécialistes, appelle les secrétariats de mes correspondants pour aider les papys et mamies...

Ils m’en remercient souvent et me disent à quel point ils l’apprécient. Je demande donc à ma CPAM pourquoi cet indicateur n'est pas rempli. Première surprise : il leur faut le contrat de travail de ma secrétaire. Je leur fournis donc. Il y est inscrit qu’elle aide certains patients pour les prises de RDV.

Refus de la caisse au motif suivant : il aurait fallu que ma secrétaire accompagne aussi mes patients dans les parcours complexes, qu’elle organise leur prise en charge médico-sociale et s'occupe de la résolution des problèmes liés à l’accès aux droits. Une assistante sociale à mes frais, en fait.

À quoi servent toutes ces plateformes mises en place par les ARS à grands frais s'il faut que ma secrétaire fasse ce boulot ? Faut-il mentir aux caisses en remplissant un faux contrat de travail ? Je ne suis ni un menteur, ni un mendiant. À l’avenir, j’aurai juste des relations un peu plus froides avec la caisse.

Mais quand même, nos syndicats signataires de cette convention ont-ils oublié la fierté qui fait notre beau métier ? Nous ne sommes pas des lombrics, nous ne devons pas vivre sous terre pour gagner juste correctement notre vie. Bouffer de la terre et en sortir de l’engrais, c'est pour les vers, pas pour les toubibs.

 Nous sommes médecins, soyons fiers de notre métier, gardons la tête haute, le regard droit. Mieux vaut refuser de signer ce genre d'article dans une convention médicale que de nous faire croire qu'on a grignoté quelque chose. Arrêtez de nous faire croire que vous défendez la profession. J’en veux autant à la caisse qui refuse ce paiement qu'à nos syndicats qui ont signé ça.

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Marc Castaner, Manosque (Alpes-de-Haute-Provence)
Source : Le Généraliste n°2852

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
 - [VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent-0

[VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent

La santé n’est pas le sujet numéro 1 du Grand débat national, il est même absent des thèmes prioritaires pointés par Emmanuel Macron. Mais cela n’empêche pas les Français de vouloir évoquer le...3

400 généralistes tentés par l'exercice mixte pourraient rejoindre les hôpitaux de proximité dès 2019

Exercice mixte

Pour retrouver une offre de médecine générale dans les territoires qui en sont dépourvus, le gouvernement mise sur le recrutement de 400... Commenter

Au cinéma Plongée dans l'intime de l'univers hospitalier avec l'acteur Jérémie Renier

Ordre

« L’ordre des médecins », premier long-métrage de David Roux, raconte la vie d’un pneumologue à l’hôpital, soudainement perturbée quand sa m... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 1

A découvrir