Courrier des lecteurs - Les assistants médicaux, une grande avancée mais...

Courrier des lecteursLes assistants médicaux, une grande avancée mais...

12.10.2018

Notre Président a tracé les grandes lignes de son Plan Santé. Pour majorer le temps dédié aux consultations, des assistants médicaux vont prêter main-forte aux médecins de famille.

Un article du Généraliste a souligné l’intérêt mais aussi quelques interrogations concernant cette nouvelle fonction.

Certaines questions peuvent se poser en effet :

1 - Ces assistants médicaux vont soutenir des cabinets de groupe. N’est-il pas injuste de ne pas aider les médecins seuls dans des lieux très isolés ? Outre le fait qu’ils travaillent d’arrache-pied pour voir la totalité de la patientèle, ils doivent s’attaquer seuls aux tâches administratives… Une façon d’augmenter les déserts dans ces contrées.

2 - Quels sont les cabinets qui pourront prétendre à ces assistants médicaux ? Et quid du temps imparti à cette tâche pour chacun des généralistes durant la semaine ?

3 - Le financement de ces « aides » sera-t-il pérennisé dans le temps ?

En fait, cette nouvelle fonction que certains cabinets médicaux accepteront sera, à mon avis, une nouvelle manière de contrôler et de diriger savamment les activités de confrères.

Il ne faut pas oublier que l’État ne donne jamais de l’argent sans compensations. Ne perdons pas de vue que les deniers versés ont été ponctionnés à partir des impôts des contribuables français, et qu’il est impossible de ne pas rendre de comptes.

Cela est d’autant plus vrai qu’une partie de la population et des politiques a une vision assez négative de la médecine libérale. Cela s’exprime clairement dans les débats lorsque la vox populi demande un plan de coercition dans les déserts médicaux sous le prétexte d’un coût exorbitant des études médicales que les étudiants doivent rembourser en s’installant dans des zones sous-médicalisées.

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Pierre Frances, Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales)
Source : Le Généraliste n°2847

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Strasbourg

À Strasbourg, des généralistes réunis pour une formation, confinés pendant la fusillade

Les médecins du syndicat Agjir, antenne locale alsacienne de ReAGJIR, le regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants, réunis mercredi soir à Strasbourg, devaient vivre...Commenter

Dépistage des cancers cutanés : le seul examen visuel ne suffit pas

Mélanome malin

À l’heure où s’ouvre à Paris le congrès annuel de la société française de dermatologie, cette revue Cochrane tombe à pic. Selon la conclusio... Commenter

Après l'enquête ‘Implant Files’, les industriels répondent

Radiographie du thorax d'un homme atteint de cardiomégalie montrant un pacemaker ou stimulateur cardiaque

Suite à l’enquête journalistique internationale « Implant Files » dénonçant les défauts d’évaluation, de surveillance et de traçabilité des... 1

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir