Courrier des lecteurs - La réponse des sages-femmes

Courrier des lecteursLa réponse des sages-femmes

29.06.2018

Plusieurs sages-femmes ont écrit au Généraliste pour s'insurger du courrier du Dr Benoît Tanguy. Le généraliste de Languidic (Morbihan) mettait en opposition le montant de la consultation des sages-femmes, porté à 25 euros en 2019, avec le C des généralistes, et invitait les jeunes à choisir des études plus courtes (Le Généraliste n° 2840).

« Nous faisons cinq ans d'études hyperspécialisées sur la femme. Nous n'avons pas la prétention de dire que nous sommes médecins car nous avons des connaissances très spécifiques, explique Sarah Sitz. [...] Toute pathologie est orientée vers un médecin ! Ce qui équivaut selon à un bon travail d'équipe. » 

Plusieurs maïeuticiennes indiquent avoir de bons rapports avec leurs collègues généralistes et gynécologues. « Les sages-femmes n'ont pas pour ambition de remplacer les médecins dans leur travail », écrit Hélène Da Silva, qui qualifie d'« anti-déontologique » le témoignage du médecin. « La revalorisation des actes est logique, pourquoi s'en offusquer ainsi ? », ajoute-t-elle.

Céline et Christophe déplorent un « discours rétrograde et méprisant qui nuit avant tout aux femmes ». « Il est dommage que des médecins pensent autant de mal d'un professionnel partenaire de leur exercice et aux côtés des femmes depuis la nuit des temps », regrettent-ils.

« Les sages-femmes sont fatiguées de se voir dénigrées en permanence par des médecins qui veulent faire croire au grand public qu'un suivi par une sage-femme est de moindre qualité », abonde Lise El Omari. Comme plusieurs consœurs, Cécile Saunier fait remarquer que les maïeuticiennes savent « retirer des implants et des stérilets », contrairement à  ce qu'énonce l'auteur du courrier. « Laissez travailler les sages-femmes en paix. Seule compte la reconnaissance par les femmes du travail bien accompli », conclut-elle.

Note de la rédaction : À vous la parole est un espace de libre expression n'engageant que les auteurs des courriers les ayant adressés.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Désert médical

Plan santé : un « rendez-vous manqué » contre les déserts, selon les maires des petites villes

Le plan santé annoncé mardi par Emmanuel Macron a divisé les médecins. Les 54 mesures de cette refonte du système de santé rendent pour le moins sceptiques les élus des petites villes. « Cette...8

Les jeunes médecins saluent la fin du numerus clausus et des ECNi, trop théoriques

QCM

Le volet formation du Plan Ma santé 2022, présenté par Agnès Buzyn et la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal ce mardi,... 2

4 000 assistants médicaux, exercice mixte à l'hôpital, fin du numerus clausus Les principales mesures du plan santé d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Le plan santé dévoilé mardi par le chef de l'État comprend 54 mesures visant à réformer en profondeur le système de soins pendant le... 8

Pédagogie STRATÉGIES COGNITIVES ET ERREURS DIAGNOSTIQUES Abonné

Ampoule cassee

Comment les médecins font-ils pour poser des diagnostics et pourquoi se trompent-ils parfois ? Face à un patient, les praticiens génèrent... Commenter

Toxicologie  L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL Abonné

Paracetamol

Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes.... Commenter

A découvrir