Courrier des lecteurs - La réponse des sages-femmes

Courrier des lecteursLa réponse des sages-femmes

29.06.2018

Plusieurs sages-femmes ont écrit au Généraliste pour s'insurger du courrier du Dr Benoît Tanguy. Le généraliste de Languidic (Morbihan) mettait en opposition le montant de la consultation des sages-femmes, porté à 25 euros en 2019, avec le C des généralistes, et invitait les jeunes à choisir des études plus courtes (Le Généraliste n° 2840).

« Nous faisons cinq ans d'études hyperspécialisées sur la femme. Nous n'avons pas la prétention de dire que nous sommes médecins car nous avons des connaissances très spécifiques, explique Sarah Sitz. [...] Toute pathologie est orientée vers un médecin ! Ce qui équivaut selon à un bon travail d'équipe. » 

Plusieurs maïeuticiennes indiquent avoir de bons rapports avec leurs collègues généralistes et gynécologues. « Les sages-femmes n'ont pas pour ambition de remplacer les médecins dans leur travail », écrit Hélène Da Silva, qui qualifie d'« anti-déontologique » le témoignage du médecin. « La revalorisation des actes est logique, pourquoi s'en offusquer ainsi ? », ajoute-t-elle.

Céline et Christophe déplorent un « discours rétrograde et méprisant qui nuit avant tout aux femmes ». « Il est dommage que des médecins pensent autant de mal d'un professionnel partenaire de leur exercice et aux côtés des femmes depuis la nuit des temps », regrettent-ils.

« Les sages-femmes sont fatiguées de se voir dénigrées en permanence par des médecins qui veulent faire croire au grand public qu'un suivi par une sage-femme est de moindre qualité », abonde Lise El Omari. Comme plusieurs consœurs, Cécile Saunier fait remarquer que les maïeuticiennes savent « retirer des implants et des stérilets », contrairement à  ce qu'énonce l'auteur du courrier. « Laissez travailler les sages-femmes en paix. Seule compte la reconnaissance par les femmes du travail bien accompli », conclut-elle.

Note de la rédaction : À vous la parole est un espace de libre expression n'engageant que les auteurs des courriers les ayant adressés.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Refus

Pas de chiffres mais des premières pistes pour lutter contre les refus de soins médicaux

La commission placée auprès du Conseil national de l’Ordre des médecins chargée d'évaluer les refus de soins des professionnels de santé, a officiellement publié ses premières recommandations. ...Commenter

« Les assistants ne profiteront qu'à une minorité de médecins », redoutent Les Généralistes-CSMF

.

Favorables dans l'ensemble au plan gouvernemental « Ma santé 2022 » dont le coup d'envoi doit officiellement être donné ce lundi, les... 1

« Bébés nés sans bras » : la DGS lance un dispositif national de surveillance

Bébé

C’est un peu une aiguille dans une meule de foin que les autorités sanitaires recherchent en lançant une enquête nationale sur les cas... Commenter

ORL  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE Abonné

ORL -  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE-0

Si des symptômes ORL persistent, même en l’absence de lésion évidente il faut rapidement adresser le patient à l’ORL pour rechercher une... Commenter

Anticoagulation LES AOD PASSÉS AU CRIBLE Abonné

Thrombose

Cette étude britannique du BMJ a comparé les risques et les bénéfices des trois AOD les plus prescrits à ceux de la warfarine. Les données... Commenter

A découvrir