Courrier des lecteurs - Soyons solidaires

Courrier des lecteursSoyons solidaires

22.06.2018

Sur le site du Généraliste, nous apprenons que le vice-président de l’Ordre souhaite que sur les plaques des médecins (qui pourront à l’avenir exposer sur le net la spécificité de leur pratique) ne mentionnent plus la pratique de l’homéopathie.

Cet événement fait suite à la tribune de plusieurs confrères dénonçant dans un quotidien national la pratique de l’homéopathie, mésothérapie…

Comme une traînée de poudre nous avons pu voir des prises de position parmi nos confrères, certains sites dirigés par des patients, mais aussi notre ministre de tutelle.

Ces réactions épidermiques très rapides ne vont-elles pas induire une plus grande méfiance des patients vis-à-vis de notre système de soins ?

Comment peut-on expliquer à nos concitoyens que certaines pratiques jusqu’à présent cautionnées par les médecins et les politiques soient vivement critiquées, et dénoncées ?

À mon avis, il est possible d’avoir des réflexions sur ce type de médecine, mais il reste raisonnable de les partager entre confrères et ne pas les étaler sur la place publique.

De cette manière les médecins pourront conserver leur crédibilité et auront la possibilité en toute sérénité de se prononcer (sans être empressés) sur ces médecines alternatives.

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Pierre Frances, Banyuls-sur-mer (Pyrénées-Orientales)
Source : Le Généraliste n°2840

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 4

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir