Courrier des lecteurs - Difficile d'éteindre l'incendie que l'on a provoqué

Courrier des lecteursDifficile d'éteindre l'incendie que l'on a provoqué

08.06.2018

À la suite de la polémique secondaire à ses propos concernant une meilleure organisation des urgences, l’urgentiste Thomas Mesnier veut édulcorer ses propos.

Il tente dans les colonnes du Généraliste de rassurer comme dans le monde d’Aldous Huxley.

Cependant, on ne peut que rester dubitatif quant à la connaissance de notre confrère de l’activité journalière du généraliste.

Permettre de dégager du temps administratif pour se concentrer sur les soins, c’est tout à fait louable, mais dans la pratique, nous constatons que ce poids ne cesse de croître (augmentation des demandes d’allocation MDPH suite à des conseils de la Sécu ou de Pôle emploi, dossiers de maison de retraite de MAIA de plus en plus fournis).

La réelle problématique, c’est que le compte n’y est pas ! Lorsqu’on constate que nombreux sont les patients qui ne trouvent plus de médecins traitants, et que certains ont même constitué des associations, c’est un véritable problème !

On en est même arrivé dans notre département à accepter que la maison médicale de garde devienne médecin traitant de certains patients…

Aussi, parlementer sur les rôles des généralistes dans la permanence des soins, de leur implication dans les consultations non programmées, ce n’est pas le problème…

J’ai vécu, à l’époque de mes 30 ans, une période difficile ou les généralistes allaient à la rencontre des patients, les recrutaient lors des gardes, et les acceptaient sans sourciller, qu’ils aient ou non rendez-vous. Cependant, à cette époque, il y avait pléthore de généralistes pour prendre en charge les patients. M. Mesnier devrait venir discuter des problèmes avec les principaux intéressés (les généralistes) pour mieux argumenter ses propos !

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Pierre Frances, Banyuls-sur-mer (Pyrénées-Orientales)
Source : Le Généraliste n°2838

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Sinemet

Le Sinemet® change de composition et d'apparence

Après avoir connu plusieurs épisodes de rupture de stock, le Sinemet® (lévodopa/carbidopa) fait à nouveau parler de lui avec une modification annoncée de la composition et de l'apparence des...Commenter

Propos sexistes et anti-euthanasie… les curieux cours de sciences humaines du vice-doyen de Lyon Sud

À Lyon Sud, les enseignements du module Santé, société, humanités (SSH) de première année de médecine semblent sortir quelque peu de l’ordin... 1

238 fermetures de pharmacie en 2018, un record depuis 10 ans

Pharmacie

238 pharmacies ont fermé en 2018, dont 226 en métropole, un record depuis dix ans, selon le rapport annuel de l'Ordre des pharmaciens,... 2

Dermatologie L’ACANTHOSIS NIGRICANS Abonné

ACANTHOSIS NIGRICANS

L’acanthosis nigricans est une dermatose fréquemment en rapport avec une endocrinopathie (diabète avec insulino-résistance le plus... Commenter

Cardiologie LE TAVI : INDICATIONS ET PRISE EN CHARGE Abonné

Scanner 3D montrant la valve aortique entourée d'athérosclérose

Le TAVI, remplacement valvulaire aortique par cathétérisme, est une alternative à la chirurgie classique. Avec 15 ans de retard et un taux... Commenter

A découvrir