Rhumatologie

L’OSTÉOPOROSE MASCULINE  Abonné

Publié le 19/06/2020

L’ostéoporose touche entre 4 et 8 % des hommes de plus de 50 ans. Les conséquences fracturaires concernent majoritairement le fémur. Parmi les origines, l’hypercorticisme, l'hypogonadisme et les addictions au tabac et à l’alcool sont le plus souvent retrouvés. Le diagnostic et la prise en charge se superposent à ceux de l’ostéoporose féminine.

Cliché 1 : Tassement cunéiforme de T9

Cliché 1 : Tassement cunéiforme de T9
Crédit photo : Dr Frances

Nous accueillons en consultation Raymond, 52 ans, pour des douleurs thoraciques apparues il y a 48 heures, lors d’une mobilisation brusque dans son lit. Depuis, il a des difficultés à se mouvoir et est obligé de dormir sur un fauteuil. Ce patient, connu de ses voisins du fait de frasques liées à un alcoolisme important, est suivi par une équipe psychiatrique du secteur. Cliniquement, nous retrouvons une douleur exquise à la palpation de ses vertèbres dorsales, ce qui nous conduit à prescrire une radiographie du rachis dorsal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte