Édito - Doc bashing

ÉditoDoc bashing

08.11.2019
  • Edito

    Doc bashing

Les médecins ne vont pas bien. Plusieurs sondages confirment le mal-être de la profession. Plus d’un praticien sur deux a déclaré être en souffrance physique et/ou morale en 2019 selon un baromètre réalisé par l’application de santé 360 Medics. Deux médecins répondants sur trois ne recommanderaient pas à un proche de devenir soignant. Même les carabins sont au plus mal. Selon une récente enquête de l’Anemf, 46,5 % des étudiants en médecine n’encourageraient pas les jeunes à suivre leurs propres études.

Les généralistes ne vont vraiment pas bien. Vieillissants, de moins en moins nombreux pour répondre à des besoins soins grandissants, de plus en plus harassés par la paperasse et les charges administratives, soumis aux pressions des caisses pour prescrire moins et mieux, accablés de demandes pressantes de patients impatients, confrontés à l’escalade des incivilités et des agressions verbales et physiques et à une judiciarisation galopante, les médecins de famille sont de plus en plus touchés par le burn-out.

Un paysage que la violente campagne de dénigrement sur le réseau social Twitter risque d’assombrir encore. Cette semaine, plusieurs milliers de tweets ont repris le hashtag #BalanceTonMédecin, mot-clé employé pour dénoncer de prétendus mauvais traitements de la profession. Qui a bien du mal à tolérer cette référence à #BalanceTonPorc contre les agressions sexuelles.

Syndicalistes, parlementaires, l’Ordre et même la ministre de la Santé sont montés au créneau pour défendre l’honneur de la profession. Ce mouvement de récrimination aussi subit que violent illustre combien la société a perdu ses repères. Les métiers de santé comme d’autres professions de service, les policiers ou pompiers, régulièrement caillassés, ont perdu le respect élémentaire qui leur est dû.

Paradoxalement, les médecins demeurent plébiscités dans les enquêtes d’opinion. Et sur la Toile, les témoignages de remerciements et de gratitude ont rapidement submergé les commentaires désagréables. Tout n’est pas perdu.

Christophe Gattuso, directeur de la rédaction
Source : Le Généraliste n°2887

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Ordinateur

Moins de patients positifs et de cas contacts « que prévu », indique l'Assurance maladie

Après un peu plus de deux semaines de fonctionnement, le dispositif « Contact Covid » fait face à un nombre de cas « moins important que prévu », indique le directeur général de l'Assurance maladie...3

Le Covid-19 n'apprécie pas la chaleur, d'après l'Académie de médecine

Thermomètre

Que devient le virus avec l'élévation des températures ? Avec l'arrivée des beaux jours, c'est à cette question qu'une enquête réalisée... 9

« J'ai ma conscience pour moi » : de retour, Buzyn se dit prête à défendre sa gestion de la crise

Agnès Buzyn

On ne l’avait plus entendue depuis sa dernière sortie controversée dans la presse, peu après sa défaite au premier tour des élections... 6

Cardiovasculaire PRISE EN CHARGE DE LA POUSSÉE HYPERTENSIVE Abonné

Tensiomètre cassée

La poussée hypertensive est une situation clinique fréquente, bénigne dans la très grande majorité des cas. Cependant, il arrive que cet... Commenter

Pédiatrie LA MALADIE DE KAWASAKI Abonné

Cliché 1 Œdème des lèvres avec fissuration

La maladie de Kawasaki est une vascularite aiguë touchant l’enfant de moins de 5 ans. Cliniquement, des manifestations cutanées dominent le... Commenter

A découvrir