Éditorial - Vos projets, nos « Grands prix »... Participez à l'édition 2014 !

ÉditorialVos projets, nos « Grands prix »... Participez à l'édition 2014 !

21.02.2014
  • Éditorial - Vos projets, nos « Grands prix »... Participez à l'édition 2014 !-1

    Vos projets, nos « Grands prix »... Participez à l'édition 2014 !

Ce n’est ni le Concours Lépine de la médecine générale, ni une compétition pour le César du meilleur acteur de santé… Et c’est pour ça qu’au Généraliste nous tenons tant à ces « G d’Or » que nous remettons chaque année. Pour nous, ils sont, en effet, avant tout un excellent baromètre de la profession… Depuis près de vingt-cinq ans, ces trophées viennent récompenser le dynamisme de tel ou tel confrère et la qualité de projets de terrain au service de la santé. Mais ils sont aussi l’occasion de scander la marche de la médecine générale : au fil des ans, on y a, par exemple, primé des réseaux de soins, des MMG et plus récemment des MSP…

 

Comment une profession surbookée, qu’on dit même souvent surmenée, est-elle capable d’autant d’initiatives pour améliorer la prise en charge des patients ? C’est le petit miracle que nous constatons chaque année au vu des dossiers qui parviennent au jury des « Grands Prix du Généraliste ». Nous espérons que vous serez encore nombreux à y participer cette année. Et peut-être plus que les autres fois. Car il y a pour la profession une raison particulière de se manifester pour cette édition 2014 que nous lançons avec notre partenaire Groupe Pasteur Mutualité. Elle se déroulera concomitamment à l’annonce de la « Stratégie Nationale de Santé » qui se concrétisera dans une grande loi de santé. Et si l’on est en droit d’espérer que ce chantier se traduira par une valorisation de la profession, c’est le moment de montrer aux pouvoirs publics que certains confrères n’ont pas attendu pour traduire ici et maintenant le fameux « parcours du patient ».

Alors, si vous avez un projet qui vous tient à cœur, sautez le pas et adressez-nous vite votre dossier ! Vous hésitez ? Voici trois bonnes raisons de vous jeter à l’eau. D’abord, la variété des catégories primées qui offre à chacun une large possibilité de concourir et ce quel que soit son ancienneté dans la profession, puisqu’il existe désormais un prix récompensant les nouvelles installations. Ensuite, c’est l’occasion de médiatiser un projet ou une cause qui vous tient à cœur et peut-être de convaincre d’autres confrères à vous imiter. Enfin, si vous craignez de manquer de temps, sachez que la participation est très simple. Quelques phrases pour présenter votre dossier et quelques clics sur notre site internet www.grands-prix.legeneraliste.fr/. Et ça y est, vous êtes candidat !

Accédez au site des "Grands Prix du Généraliste"

Jean Paillard, directeur de la rédaction
Source : Le Généraliste n°2672

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite à domicile

À Niort, quatre médecins lancent un service de visite à domicile

À Niort (Deux-Sèvres), deux médecins en activité et deux jeunes confrères sur le point de présenter leur thèse, ont lancé lundi 21 janvier l'association « SOS Niort 79 », pour répondre aux demandes...6

L'aspirine en prévention primaire : le Jama pointe les risques de saignements majeurs

Aspirine

Un nouveau travail, publié par le Jama, montre qu'en prévention primaire, les bénéfices cardiovasculaires de l'aspirine sont contrebalancés... Commenter

La téléconsultation permet aux patients chroniques de voir plus souvent leur médecin traitant selon une étude

.

La téléconsultation dans le cadre du parcours de soins est remboursée depuis le 15 septembre dernier mais cette pratique est encore à la... 1

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir