Pour se passer des médecins étrangers, Londres ouvre les vannes du numerus clausus

Publié le 04/10/2016
.

.
Crédit photo : CARLOS DOMINGUEZ/SPL/PHANIE

Le ministre de la Santé britannique a annoncé mardi la hausse du numéros clausus pour former "1.500 médecins supplémentaires par an, soit une hausse de 25%, à partir de septembre 2018. L'idée, a insisté Jérémy Hunt, est de rendre le National Health Service (NHS) "auto-suffisant en médecins" et non plus dépendant comme aujourd'hui des praticiens étrangers, notamment européens, qui représentent 25% du corps médical.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)