L’ISNAR-IMG propose la création d’une licence de remplacement en autonomie supervisée  Abonné

Par
Publié le 29/01/2021
Homme en consultation avec un interne en médecine générale.

Homme en consultation avec un interne en médecine générale.
Crédit photo : GARO/PHANIE

Relancé en décembre, le débat sur un éventuel report du moment à partir duquel les internes de médecine peuvent effectuer des remplacements continue. Deux camps s’opposent : les partisans du maintien des règles actuelles, qui permettent aux internes d’obtenir leur licence de remplacement dès la validation du 3e semestre et du stage de niveau 1, et ceux en faveur du report, notamment pour des raisons pédagogiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte