Indépendance

Les jeunes jouent la carte de la transparence Abonné

Publié le 08/02/2019
Les jeunes jouent la carte de la transparence

transp
33523960

Le mouvement de prévention des conflits d'intérêts observé dans le milieu médical dans la foulée de l'affaire Mediator est pleinement encouragé par la nouvelle génération. Érigeant en priorité l'indépendance de leur formation et de leur exercice futur, de plus en plus de jeunes refusent que l'industrie leur offre des repas, du matériel médical ou finance leur participation à des congrès. Certaines facultés de médecine suivent le mouvement en s’engageant à être plus transparentes et en proposant des enseignements dédiés à l'éthique et à l'intégrité scientifique.

Les 15 et 16 février prochains, 800 internes sont attendus à Tours pour le 20e congrès de l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (Isnar-IMG). Les organisateurs ont voulu que ce rendez-vous, pour la deuxième année consécutive, se tienne sans financement de l’industrie pharmaceutique (lire ci-après). Osé au départ, ce pari fait sens au regard de la volonté de plus en plus affirmée des jeunes médecins de réclamer l’indépendance de leur formation. Si des praticiens se sont engagés depuis longtemps pour plus de…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte