Syndicats

ISNI, ISNAR, SNJMG : qui représente les futurs généralistes ?  Abonné

Publié le 16/05/2014

Depuis que l’Inter-Syndicat National des Internes des Hôpitaux (ISNIH) a fait tomber le H il y a un an, rien ne va plus entre l’ISNI et l'ISNAR-IMG. La seconde voit d’un mauvais œil l’opération séduction des jeunes « spés » sur les internes en médecine générale. Créé en 1969, l’ISNI revendique 15 000 adhérents sur les 23 000 internes, toutes spécialités confondues, mais impossible de savoir quel est le nombre exact d’internes en médecine générale…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte