À Paris, le ras-le-bol d’un interne contre les impayés de ses indemnités d’hébergement en stage

Par
Publié le 05/09/2019
Voiture

Voiture
Crédit photo : STEVE ALLEN/SPL/PHANIE

Depuis 2018, les internes en stage ambulatoire peuvent bénéficier d’une indemnité forfaitaire d’hébergement. Elle peut être demandée si leur terrain de stage est à plus de 30 km de leur faculté de rattachement et elle s’élève à 200 euros par mois brut. Une aide bienvenue mais pas toujours versée en temps et en heure. C’est en tout cas, l’expérience vécue et racontée sur Twitter par Litthérapeute, un interne de médecine générale en première année. Depuis mai, il effectue son stage de niveau 1 chez le praticien à plus de 50 km de sa faculté.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)