Des internes se mobilisent contre le durcissement des règles pour les remplacements  Abonné

Par
Publié le 14/12/2020
Homme en consultation chez une médecin généraliste remplaçante. MSP de Gévezé, Ille-et-Vilaine.

Homme en consultation chez une médecin généraliste remplaçante. MSP de Gévezé, Ille-et-Vilaine.
Crédit photo : GARO/PHANIE

Cela fait un moment que le sujet est sur la table, mais officiellement il n’a toujours pas été tranché. La réforme du troisième cycle, qui a instauré des nouvelles maquettes pour les différentes spécialités et créé de nouveaux DES, imposait de modifier les textes sur la délivrance des licences de remplacement pour les internes, notamment pour pouvoir intégrer les nouvelles spécialités non citées dans les décrets et qui n’ont donc pas le droit de remplacer pour l'instant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte