Maîtrise de stage

De nouvelles règles pour accueillir un interne

Par
Publié le 30/11/2018
Les généralistes enseignants, en congrès à Tours, ont présenté une nouvelle mouture de la charte des maîtres de stage, réécrite avec les internes. Les MSU ne devront pas réaliser plus de 9 000 actes par an, ni recevoir de visiteurs médicaux en présence des internes, dont le nombre d'actes et de visites en autonomie sera encadré.

En 2012, le Collège et le syndicat national des généralistes enseignants (CNGE et Snemg) avaient posé les bases de la maîtrise de stage ambulatoire. Six ans plus tard, à la demande des étudiants, ils ont planché avec l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (Isnar-IMG) sur une nouvelle mouture de la charte des maîtres de stage universitaires (MSU) dont la version quasi-définitive a été présentée la semaine dernière à Tours au congrès du CNGE.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)