Quelles déclarations obligatoires doivent être réalisées par les généralistes ?

Publié le 28/06/2019
S’il a obligation de déclarer certains évènements aux autorités, le médecin peut aussi de sa propre initiative s’inscrire, pour déclarer, partager des informations et ainsi se retrouver acteur du réseau d'épidémiologie. Au-delà de la sécurité sanitaire des patients, cette déclaration permet la mise en place rapide de mesures de contrôle ou d’actions de prévention. Le médecin généraliste est à ce titre une sentinelle.
Médecin généraliste et ordinateur

Médecin généraliste et ordinateur
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Toutes les consultations ne s'achèvent pas à la sortie du patient du cabinet. Certaines pathologies épidémiques diagnostiquées par le médecin l'obligent à les déclarer à l’agence régionale de santé : il en est ainsi des malades très contagieux comme ceux ayant contracté une méningite. « Pour ma part, il m’est arrivé de devoir déclarer la coqueluche ; plusieurs cas étant apparus dans un centre pour personnes handicapées où je travaille », explique ainsi le Dr Yannick Schmitt, généraliste à Strasbourg.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)