L'intérêt d'utiliser un logiciel d'aide à la prescription

Publié le 07/09/2018
Les éditeurs l’ont bien compris, les logiciels d’aide à la prescription (Lap) sont une manne ! Ils permettent les rédactions d’ordonnances « les plus justes » possible et les plus en adéquation avec les questions de santé publique au regard des critères de la HAS. Le Généraliste présente l'impact qu'ils peuvent avoir sur la vie professionnelle des médecins.
Logiciel prescription

Logiciel prescription
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Objets d’innovation, d’enjeux économiques et médicaux, les logiciels d'aide à la prescription (Lap) permettent de diminuer les erreurs médicamenteuses, de faciliter la prescription, d’éviter les effets iatrogènes, de penser générique, d’identifier la compatibilité des médicaments, de favoriser une prescription explicite, lisible... et de gagner du temps.

Marquage CE obligatoire

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)