Espace Installation

La ROSP, comment ça marche la première année ?

Publié le 17/01/2020

La rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp) n’est pas à proprement parler un casse-tête administratif, mais elle présente tout de même quelques spécificités pour les médecins nouvellement installés. Le point avec les syndicats de jeunes généralistes.

ROSP

ROSP
Crédit photo : GARO/PHANIE

Certains généralistes critiquent la Rosp au point de refuser de toucher cette rémunération forfaitaire, complémentaire du paiement à l’acte. Mais pour la plupart des médecins, la Rosp est un peu ce que la démocratie était pour Winston Churchill : « le pire des systèmes à l’exception de tous les autres ». Ils s’en accommodent donc comme ils peuvent. Et ils découvrent rapidement qu’en matière de Rosp comme en matière de démocratie, certains sont plus égaux que les autres, pour paraphraser un autre auteur britannique.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)