Des jeunes généralistes appellent au boycott des élections URPS

Publié le 30/09/2015
Le syndicat Reagjir des jeunes installés et remplaçants souhaitait faire entendre ses revendications dans une élection à laquelle il n’est pas convié. Estimant qu’elles n’ont même pas été considérées, ReAGJIR choisit finalement de ne pas choisir et conseille le boycott !

Crédit photo : GARO/PHANIE

Même s’ils ne peuvent pas prendre part aux élections URPS, les remplaçants ont bien l’intention de mettre leur grain de sel dans la campagne électorale. Conscient des enjeux de l’élection à venir le syndicat ReAGJIR (regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants) souhaitait faire entendre la voix des jeunes généralistes et remplaçants. Parce qu’ils ont l’impression d’être rarement pris en compte dans leurs revendications par des syndicats représentatifs seuls conviés à participer aux négociations conventionnelles.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)