Cantons sans médecins : la coercition n'est pas la solution selon les jeunes généralistes  Abonné

Par
Publié le 11/02/2021

Crédit photo : GARO/PHANIE

Où l’on reparle de coercition à l’installation. La semaine passée, l’Association des maires ruraux de France (AMRF) a publié une enquête sur la désertification médicale, révélant que le nombre de cantons dépourvus de médecins avait augmenté de 62 % entre 2010 et 2017. Selon ce travail, les zones rurales étaient davantage pénalisées par la désertification médicale que les zones urbaines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte