Pr Vincent Renard, président du CNGE

Après dix ans de réformes, « les mentalités bougent » à la fac  Abonné

Publié le 24/10/2014
Le 14e Congrès du Collège National des Généralistes Enseignants (CNGE) se déroulera les 27 et 28 novembre 2014 à Lille, dix ans après la création de l’internat en médecine générale. Son président, le Pr Vincent Renard, revient sur la création de la filière universitaire, mais également sur son avenir. Près de 1 000 enseignants généralistes sont attendus à ce rendez-vous.

Le Généraliste. Quelle est l’originalité de ce congrès alors que se déroule parallèlement depuis sept ans le Congrès de la médecine générale ? Et quels seront les temps forts de cette 14e édition ?

Pr Vincent Renard. Plus de 1 000 personnes sont attendues à Lille, ce qui en fait le deuxième rendez-vous le plus important après celui du Congrès de la Médecine Générale. Celui du CNGE concerne plus spécifiquement l’enseignement et la recherche en médecine générale, il est plus orienté vers les notions d’enseignement et de pédagogie de la discipline.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte