Quartiers sensibles : un exercice parfois périlleux

Quartiers sensibles : un exercice parfois périlleux

27.03.2020

La problématique de la sécurité dans l’exercice de la médecine générale ne cesse de faire parler d’elle. Trop souvent stigmatisés, les quartiers socialement défavorisés ne sont pas les seuls lieux où la violence envers les généralistes se répand. Diverses initiatives sont développées afin d’accompagner les médecins dans leur exercice et les protéger face aux comportements inadaptés de leurs patients.

  • Immeuble

Décider de pratiquer la médecine dans un quartier dit « défavorisé », c’est accepter d’exercer une médecine sociale, qui dépasse la mise à disposition de ses compétences scientifiques. Dans certains quartiers, notamment lorsque la consultation à domicile concerne une personne âgée ou vulnérable du fait de sa situation sociale, la visite du généraliste va au-delà du soin à proprement parler. Par sa présence, le médecin rompt la solitude et offre une oreille attentive à son patient...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Philippe

Coronavirus : « Ce combat va durer, nous devons tous l'intégrer », prévient Philippe

Le Premier ministre a entrepris de répondre aux inquiétudes des Français, ce samedi, sur l'épidémie de coronavirus. Lors d'un point de situation organisé à Matignon, Édouard Philippe, accompagné du...14

Cabinets désertés : les généralistes craignent des pertes de chances pour les patients chroniques

Salle d'attente vide

En annonçant lundi 23 mars le durcissement des dispositions exceptionnelles de sortie et en demandant aux Français de réserver leurs... 7

Coronavirus : dépister plus, mais pour quoi faire ?

Test

2000, 4000, 12 000 et bientôt 30 000 tests PCR par jour d’ici la fin de la semaine voire 50 000 fin avril… Depuis une dizaine de jours, les... Commenter

Ophtalmologie LE CARCINOME BASOCELLULAIRE DE LA PAUPIÈRE Abonné

Lésion nodulaire multilobée de la paupière inférieure.

Le carcinome basocellulaire est la pathologie maligne la plus fréquente au niveau de la paupière. Dans 80 % des cas, il s’agit d’une forme... 1

Dermatologie LA PRISE EN CHARGE DU PSORIASIS Abonné

Psoriasis

Le psoriasis est une maladie systémique chronique, non contagieuse, fréquente et qui a un impact sévère sur la qualité de vie. Il touche... Commenter