Comment gérer les patients indélicats ?

Comment gérer les patients indélicats ?

02.11.2018

Retardataires, mauvais payeurs, harceleurs…. Les médecins généralistes font parfois face à des comportements incivils voire agressifs de la part de leurs patients, avec des conséquences sur la relation, le diagnostic et la prise en charge. Comment gérer ces patients difficiles ?

  • Patient énervé

Peu enseignée, mais également peu discutée entre professionnels, la gestion de la relation avec des patients difficiles ou indélicats constitue pourtant une part importante du quotidien des généralistes. Cet aspect peut rebuter les jeunes praticiens qui s'installent. Les médecins de famille sont en effet en première ligne face à ces patients difficiles. Selon les données récoltées par le Dr Chloé Bouchacourt, généraliste à Meaux, dans son travail de thèse de doctorat sur le sujet (2014),...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
bronchiolite

Recommandations : la HAS démédicalise la bronchiolite du nourrisson

Les précédentes recommandations de la HAS sur la prise en charge de la bronchiolite non compliquée dataient de 2000. Une actualisation était donc nécessaire en raison de la remise en question de la...4

L'Ordre infirmier veut faire reconnaître le droit de prescrire de sa profession

Infirmière

Consultation infirmière, droit de prescription, actes de soins, prévention… Dans un livre blanc présenté mercredi, l'Ordre infirmier... 3

Hôpitaux : Face aux mobilisations, Macron promet des « décisions fortes »

Emmanuel Macron

Alors qu'une grande manifestation pour « sauver l'hôpital public » a rassemblé ce jeudi après-midi des milliers de soignants en colère,... 1

PNEUMONIE, PAS OU PAS PAC ? Abonné

Pneumonie

Avec une incidence de 4,7/1 000 personnes/an, la pneumonie est une pathologie relativement fréquente en soins primaires. à l’occasion de la... Commenter

ORL LE CANCER DU PLANCHER BUCCAL Abonné

Cancer du plancher buccal

Le cancer du plancher buccal, très souvent un carcinome épidermoïde, est typique chez les patients ayant une appétence pour l’alcool et le... Commenter