Un contrat de solidarité territoriale pour donner un coup de main en zone sous-dotée

Un contrat de solidarité territoriale pour donner un coup de main en zone sous-dotée

08.06.2018

Le contrat de solidarité territoriale des médecins (CSTM), qui permet à un praticien de prêter main forte au moins dix jours par an en zone sous dotée en contrepartie d'honoraires majorés, n'a été signé que par une trentaine de candidats. Ce dispositif solidaire et financièrement non négligeable propose pourtant un cadre à l'exercice détaché plébiscité par les pouvoirs publics.

  • Visite

Tous volontaires ? Médecins candidats à l’installation, débutants libéraux, praticiens expérimentés, généralistes ou spécialistes, il s’agit à la signature de ce contrat de faire œuvre solidaire non bénévole. Le Contrat de solidarité territoriale des médecins (CSTM) assoupli par la dernière convention médicale s’adresse en effet à des praticiens conventionnés non installés en zone sous dotée qui s’engageraient à réaliser au moins dix jours d’exercice par an...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

Neuf patients sur dix utilisent le numérique pour gérer leur maladie chronique

.

Les nouvelles technologies sont devenues incontournables pour les patients atteints de maladies chroniques. Elles permettent notamment de... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 3

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter