Incitons à l'installation !

Publié le 11/09/2020

Il fut un temps, pas si lointain, où après une période de remplacement, nous avions hâte de nous installer. En effet, les rétrocessions n'excédaient pas les 60 % des actes effectués au cours du remplacement. Or, actuellement, les remplaçants se voient proposer au minimum 80 % de rétrocession. Afin de pouvoir partir en congés, nous nous sommes tiré une balle dans le pied ! Aussi, ne serait-il pas judicieux de revenir à des honoraires qui incitent à l'installation ? ! En effet, ne se voir rétrocéder que 60 % des actes, sur lesquels on va quand même payer ses cotisations obligatoires, vous fait mûrement réfléchir à l'installation… Avec quelques collègues, nous avons décidé de ne proposer que 60 % de rétrocession, et tant pis si nous ne trouvons personne pour nous remplacer ! Utopique ? Peut-être. Mais à mûrir, certainement. Signé : un généraliste enseignant triste de voir le peu de ses internes privilégier les collaborations à temps partiel à l'installation !

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Lionel Bouniol, Nîmes (Gard)

Source : Le Généraliste