Prévention - PRESCRIRE LA VITAMINE D
FMCMise au point
Prévention PRESCRIRE LA VITAMINE D (1/9)
09.01.2015

Plus de huit Français sur dix n’atteignent pas les taux sériques recommandés en vitamine D. Alors que la liste de ses vertus supposées ne cesse de s’allonger, une grande partie de la population doit bénéficier d’une supplémentation systématique sans dosage préalable.

  • Prévention  - PRESCRIRE LA VITAMINE D-1
Depuis le début des années 2000, les publications n’ont cessé de se multiplier et de vanter ses bénéfices tant en préventif qu’en curatif et bien au-delà du métabolisme osseux où son action est la mieux connue et cernée.

Si une publication du BEH en 2012 révélait que plus de huit Français sur dix étaient carencés en vitamine D, la HAS en octobre 2014, devant l’inflation des dosages, a statué sur l’utilisation clinique des examens biologiques.

Qui et quand supplémenter ?...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres mises au point

add
FMCMise au point

LA DERMATOLOGIE QUOTIDIENNE EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

ouv

Des visages rouges, aux éruptions bulleuses ou fébriles, en passant par les tumeurs ou les ulcères de jambes, le Forum des Médecins... Commenter

FMCMise au point

Pédo-psychiatrieLE TROUBLE DÉFICIT DE L'ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITÉ Abonné

Pédo-psychiatrie - LE TROUBLE DÉFICIT DE L'ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITÉ-1

Les recommandations de la HAS de 2015 constituent une référence dans la prise en charge du trouble déficit de l’attention avec ou sans... 1

FMCMise au point

PédiatrieL'ASTHME CHEZ LES ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS Abonné

Pédiatrie - L'ASTHME CHEZ LES ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS-1

En l'absence de possibilité d'EFR, le diagnostic d'asthme chez le petit enfant repose uniquement sur la clinique et l'évolution des... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Canicule

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par la ministre de la Santé à l’occasion du bilan national de...6

Subventions et loyer modéré ont permis à Chaville de recruter 4 généralistes

Inauguration du centre médical de Chaville

Après avoir perdu 42 % de ses généralistes entre 2009 et 2016, Chaville (Hauts-de-Seine) retrouve le sourire. La commune a enregistré début... 2

L’Ordre ne voit pas de raison de s’opposer à la PMA pour toutes

Dr Faroudja

Les positions du Conseil national de l’Ordre des médecins dans le cadre des États Généraux de la Bioéthique se faisaient attendre. Le Cnom... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir