Rhumatologie - L'ALGODYSTROPHIE
FMCMise au point
RhumatologieL'ALGODYSTROPHIE (1/8)
15.11.2013

Bien que guérissant le plus souvent sans séquelles, la longueur de l'évolution, l'intensité des douleurs et le risque de complications fonctionnelles liées au syndrome douloureux régional complexe de type I, anciennement algodystrophie, imposent une démarche rigoureuse. Le défi reste entier alors qu'en 2013, aucun médicament n'a d'AMM pour ce syndrome.

  • L'ALGODYSTROPHIE - 1
  • L'ALGODYSTROPHIE - 2
  • L'ALGODYSTROPHIE - 3
  • L'ALGODYSTROPHIE - 4
  • L'ALGODYSTROPHIE - 5
  • L'ALGODYSTROPHIE - 6
  • L'ALGODYSTROPHIE - 7
  • L'ALGODYSTROPHIE - 8
  • L'ALGODYSTROPHIE - 9
  • L'ALGODYSTROPHIE - 10
L'algodystrophie aujourd'hui dénommée « syndrome douloureux régional complexe de type I », se rencontre à tout âge. Avec une incidence de 5,4/100 000 et une prévalence de 20,5/100 000 (1), elle prédomine chez la femme, le sex-ratio femme–homme étant de 3/1 (2). Le facteur déclenchant est le plus souvent un traumatisme, mais de nombreux autres facteurs étiologiques ont été recensés (encadré E1).

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres mises au point

add
FMCMise au point

LA DERMATOLOGIE QUOTIDIENNE EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

ouv

Des visages rouges, aux éruptions bulleuses ou fébriles, en passant par les tumeurs ou les ulcères de jambes, le Forum des Médecins... Commenter

FMCMise au point

Pédo-psychiatrieLE TROUBLE DÉFICIT DE L'ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITÉ Abonné

.

Les recommandations de la HAS de 2015 constituent une référence dans la prise en charge du trouble déficit de l’attention avec ou sans... 1

FMCMise au point

PédiatrieL'ASTHME CHEZ LES ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS Abonné

Pédiatrie - L'ASTHME CHEZ LES ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS-1

En l'absence de possibilité d'EFR, le diagnostic d'asthme chez le petit enfant repose uniquement sur la clinique et l'évolution des... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Activité physique adaptée du comité de ligue contre le cancer du Finistère

Suivi psy, diététique, sport adapté… un forfait de soins post-cancer bientôt remboursé par la Sécu

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé dimanche la création prochaine d'un forfait de soins remboursé par la Sécurité sociale pour l'accompagnement des patients après un cancer, comprenant...Commenter

Philippe promet aux maires ruraux 1 000 cafés... et 200 médecins salariés

Edouard Philippe

Le Premier ministre a présenté vendredi un plan visant soutenir les petits commerces et la jeunesse dans des territoires ruraux. Devant... Commenter

Chirurgie bariatrique, le bypass « en oméga » dans le viseur de la HAS

bypass gastrique

Alors que la chirurgie bariatrique est en plein essor, la Haute autorité de santé met en garde contre le bypass gastrique "en oméga", une... Commenter

Troubles des conduites alimentaires LE DIAGNOSTIC DE LA BOULIMIE ET L’HYPERPHAGIE BOULIMIQUE Abonné

Junk food

La boulimie et l’hyperphagie boulimique sont deux troubles des conduites alimentaires difficiles à repérer, silencieux, ayant de fortes... Commenter

Angiologie RÉCIDIVE DES TVP IDIOPATHIQUES Abonné

Phlébite

L’incidence cumulée de récidive de la thrombose veineuse profonde (TVP) de cause idiopathique est de 25 % à 5 ans et 36 % à 10 ans. Ce taux... Commenter

A découvrir