FMC - BPCO - Lutter contre le déclin respiratoire est une priorité
FMC

BPCOLutter contre le déclin respiratoire est une priorité

17.09.2010

Au-delà du sevrage tabagique qui reste le meilleur moyen de prévention de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), le suivi médical de cette pathologie chronique s'applique à ralentir son évolution. L'adhésion thérapeutique du patient à une prise en charge multidisciplinaire est essentielle à son efficacité.

« M. André B., 68 ans, est un fumeur invétéré depuis l'âge de 18 ans. Après un bilan pneumologique, son médecin lui annonce qu'il souffre désormais de BPCO... »

Une prévention à privilégier

Avec l'absence de consommation de tabac, le sevrage tabagique précoce reste le meilleur moyen de prévention de la BPCO. Pourtant selon le Dr Chantal Raherison, (épidémiologiste, CHU de Bordeaux) le risque de souffrir d’une BPCO n’est pas seulement lié au tabagisme à l’âge adulte mais aussi au...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
bronchiolite

Recommandations : la HAS démédicalise la bronchiolite du nourrisson

Les précédentes recommandations de la HAS sur la prise en charge de la bronchiolite non compliquée dataient de 2000. Une actualisation était donc nécessaire en raison de la remise en question de la...4

L'Ordre infirmier veut faire reconnaître le droit de prescrire de sa profession

Infirmière

Consultation infirmière, droit de prescription, actes de soins, prévention… Dans un livre blanc présenté mercredi, l'Ordre infirmier... 3

Hôpitaux : Face aux mobilisations, Macron promet des « décisions fortes »

Emmanuel Macron

Alors qu'une grande manifestation pour « sauver l'hôpital public » a rassemblé ce jeudi après-midi des milliers de soignants en colère,... 1

PNEUMONIE, PAS OU PAS PAC ? Abonné

Pneumonie

Avec une incidence de 4,7/1 000 personnes/an, la pneumonie est une pathologie relativement fréquente en soins primaires. à l’occasion de la... Commenter

ORL LE CANCER DU PLANCHER BUCCAL Abonné

Cancer du plancher buccal

Le cancer du plancher buccal, très souvent un carcinome épidermoïde, est typique chez les patients ayant une appétence pour l’alcool et le... Commenter

A découvrir