FMC Cancer de la prostate - Cancer de la prostate - LA SURVEILLANCE ACTIVE : POUR QUI ?
FMC

Cancer de la prostateLA SURVEILLANCE ACTIVE : POUR QUI ?

16.03.2018

La “surveillance active”, option validée, consiste à différer l’éventuel traitement radical d'un cancer de prostate tout en restant dans la fenêtre de curabilité de la maladie. Elle ne concerne que les lésions localisées et au très faible risque de progression. Cette surveillance s'appuie sur un protocole strict combinant examen clinique (TR), dosage du PSA et de biopsies prostatiques, voire l'IRM dans certains cas. 

  • Cancer de la prostate

POURQUOI LA SURVEILLANCE ACTIVE ?

Le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers en France (28 % des cancers masculins). L’âge moyen au diagnostic est actuellement de 70 ans. Plus des trois quarts des décès surviennent après 75 ans, avec un âge médian de 83 ans (3e rang des décès par cancer chez l’homme).

Le nombre de décès est plutôt en cours de diminution tandis que l’incidence augmente : une proportion non négligeable de patients ne nécessite...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Médocs et environnement

L'OCDE s'inquiète de la toxicité des résidus de médicaments dans l'environnement

L'OCDE recommande la mise en place de stratégies nationales et de plans d'actions pour gérer les risques environnementaux liés à la présence des produits pharmaceutiques dans l'environnement, qui...2

L'ANSM avertit sur le risque de cancer cutané de Picato®

L’ANSM informe sur les risques de carcinomes épidermoïdes cutanés rapportés en Europe chez des patients utilisant Picato® (mébutate... Commenter

Huit Français sur dix ont une bonne image des médecines douces selon une étude

Acupuncture

Les Français voient d'un bon œil les médecines douces. Selon une étude Santé Claire/Harris Interactive*, 86 % déclarent en avoir une bonne... 3

Urologie LA DYSFONCTION ÉRECTILE RÉSISTANTE AUX IPDE-5 Abonné

Dysfonction érectile

La mise sur le marché du Viagra en 1998, puis d’autres inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5) a révolutionné la prise en... Commenter

PNEUMONIE, PAC OU PAS PAC ? Abonné

Pneumonie

Avec une incidence de 4,7/1 000 personnes/an, la pneumonie est une pathologie relativement fréquente en soins primaires. à l’occasion de la... Commenter

A découvrir