Viser l’approche globale  Abonné

Publié le 15/10/2010

L'OARSI (Osteoarthritis Research Society International)* a confirmé l'importance d'un approche globale du traitement des patients souffrant de gonarthrose. L'information et l'éducation thérapeutique du patient sont nécessaires pour responsabiliser le patient et favoriser un changement de style de vie. Cela implique la mise en œuvre d'exercices physiques réguliers, une perte de poids et l'utilisation d'outils de décharge articulaire (canne, ergothérapie, semelles...). Le port d'une genouillère peut aussi réduire la douleur et améliore la stabilité de l'articulation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte