VICTIMES COLLATÉRALES  Abonné

Publié le 06/11/2009

Dans la lettre EPP infos de l’HAS (1), le Dr Jean Brami (Direction de l'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins) commente un article récent du Jama (2) portant sur les effets de l’intervention psychologique sur le burn out des médecins. Ainsi, « en matière d’erreur médicale, la notion de « deuxième victime » – le médecin qui a commis une erreur sur un patient est lui-même victime secondaire de cette erreur – est une notion apparue dans les années 2000.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte