ORL

UNE PERTE DE GOÛT  Abonné

Publié le 24/05/2018
L'anosmie olfactive est parfois consécutive à une rhinite aiguë banale, dont le virus neurotrope détruit tout ou partie du neuro-épithélium olfactif. Son pronostic peut être sombre, avec l'absence de récupération dans 40 % des cas. Ce trouble olfactif retentit sur le psychisme des patients et s'accompagne d'un syndrome dépressif dans la moitié des cas.
Examen TDM

Examen TDM
Crédit photo : Pr PIERRE BONFILS

Avril 2018 - Madame C., âgée de 59 ans, consulte pour une perte du goût survenue voici trois mois et demi, quelques jours après les fêtes de Noël. Elle n'a pas d'antécédent notable hormis un reflux gastro-oesophagien traité depuis plusieurs années par de l'oméprazole avec succès. Elle est en période post-ménopausique et elle ne prend pas de traitement hormonal substitutif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte