Rhumatologie.

Une fracture vertébrale à 77 ans  Abonné

Publié le 25/06/2010
La prise en charge d’un tassement vertébral ostéoporotique doit associer une antalgie efficace à la prévention de la récidive fracturaire.

Mme R, 77 ans, souffre depuis deux mois d’une fracture-tassement importante de L4 confirmée par les radiographies et l’IRM. L’ostéodensitométrie retrouve un T-score inférieur à -4 (rachis, col du fémur, avant bras). La patiente se plaint de douleurs ne cédant pas au paracétamol (3 g/jour), avec irradiation dans l’une et l’autre jambe de façon aléatoire. Le bilan biologique est normal (NFS, VS, électrophorèse des protéines, calcémie, calciurie, vitamine D, marqueurs de la résorption osseuse, TSH).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte