Repères patient

Une fatigue « hivernale »  Abonné

Publié le 16/10/2015

La « fatigue », si fréquente en médecine générale, est une plainte subjective résultant d’un déséquilibre entre ce qui doit être accompli et ce qui peut l’être. Elle peut toucher plusieurs domaines : physique, intellectuel, sexuel…

J’EXPLIQUE

• On doit éliminer d’emblée les causes « physiologiques » survenant après un effort physique ou intellectuel exceptionnel, un surmenage, un décalage horaire, la grossesse… Ces causes exclues (3% des cas), on parle d’asthénie (littéralement : sans force) devant une fatigue pathologique, durable, sans cause immédiate, non améliorée par le repos.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte