Acné

Une disgrâce à l'origine de troubles psycho-sociaux  Abonné

Publié le 16/10/2009

Particulièrement fréquente à l'adolescence, l'acné a un retentissement psycho-social parfois considérable chez le jeune adulte. La palette thérapeutique de cette maladie dermatologique est large, mais elle doit s'adapter à la sévérité de l'acné et s'inscrire dans un suivi où alternent écoute et réassurance.

« Estelle, 17 ans, est très complexée par son acné qu'elle entretient par des activités compulsives de grattage. Elle refuse désormais toute sortie avec ses amis... Son médecin lui demande depuis combien de temps elle souffre de son acné....»

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte