Allergies respiratoires

Un handicap parfois important  Abonné

Publié le 29/04/2011

Larmoiement, éternuements, congestion nasale, toux …Avec le printemps, les pollinoses font leur retour. Pour certains patients, ces allergies respiratoires altèrent considérablement la qualité de vie. L'identification des allergènes et la réduction à leur exposition sont des préalables aux traitements de la rhinite allergique.

« Adeline S., 25 ans, souffre d'une pollinose tous les printemps. Et chaque année elle est de plus en plus invalidée au point qu'elle présente aujourd'hui des symptômes asthmatiques… »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte