Un examen embarrassant  Abonné

Publié le 15/04/2011

Lors de la pratique clinique habituelle, l’hypertrophie bénigne de la prostate est appréciée par le toucher rectal. Il permet de palper la face postérieure de la prostate, de diagnostiquer une augmentation de volume de la glande, mais pas d’évaluer précisément ce volume. Attention : dans le cas d’une hypertrophie bénigne de la prostate portant essentiellement sur le lobe médian de la prostate, le toucher rectal peut être normal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte